Bandeau pour Écrits
Écrits
Section américaine de l’Internationale situationniste

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Fabrice de San Mateo

13 € TTC - 13,5 x 21,6 cm - 96 pages
ISBN : 979-10-90507-029
Coll. Les réveilleurs de la nuit
Sortie le 20 février 2012

Alors qu'est apparu aux États-Unis un vaste mouvement des occupations, dont certains participants se sont ouvertement inspirés des situationnistes, on lira attentivement ces écrits inédits en français de la section américaine de l’Internationale situationniste, le groupe qui a le mieux exprimé le contenu authentique de la révolution de mai 68. Ils témoignent de ce que fut l’aventure situationniste en Amérique.

L'auteur

Dépasser l'art pour passionner la vie quotidienne.

Extraits

 

Presse

Jean-Clair Bonnel, chronique dans Cahier critique de poésie, n° 24, octobre 2012. Télécharger le fichier pdf de l'article.


Émission sur Canal Sud (92.2 FM)
Le 6 décembre 2011
Fabrice de San Mateo, traducteur et préfacier des Écrits de la section américaine, accompagné de Béatrice Chassé, fille de Robert Chasse, ex-membre de la section américaine, présente l'ouvrage sur Canal Sud.
L'émission s'ouvre sur la chanson de Frank Zappa, Trouble Every Day, évoquant les émeutes de Watts. À l'époque où cette chanson fut enregistrée, le futur situationniste Bruce Elwell avait pensé que cette chanson aurait dû être diffusée sur un écran vierge, où l'on aurait pu lire Le Déclin et la chute de l'économie spectaculaire-marchande, à la façon des premiers films de Guy Debord.
Le traducteur rappelle ensuite par quels procédés la société spectaculaire s'efforce de récupérer la critique radicale élaborée par les situationnistes, notamment en transformant un Debord préalablement édulcoré en marchandise vedette d'un situationnisme pasteurisé. À l'inverse de cette démarche, le traducteur montre comment la publication des écrits de la section américaine cherche à mettre l'accent sur la dimension collective et révolutionnaire de l'aventure situationniste.
L'émission se poursuit par un examen du contenu de l'ouvrage, où l'on évoque en passant l'actualité de quelques unes des thèses développées par les situationnistes américains.

Documents

Post Mortem Ante Facto
Affiche originale, janvier 1969
Télécharger le fichier (jpg, 2 Mo)

Adresse aux élèves des écoles publiques de New York
Comic Pogo détourné, novembre 1968
Télécharger le dépliant traduit (pdf, 5,2 Mo)
Télécharger le dépliant original (pdf, 3,9 Mo)

post adress2 adress1
Un message de Bruce Elwell

Lu par Béatrice Chassé à l'occasion de la soirée de souscription du livre
À Toulouse, le 6 décembre 2011
« Je voudrais remercier Fabrice d’avoir entrepris la traduction et l’édition de ce texte et aussi d’avoir accepté l’idée que je sois là pour représenter deux de ses auteurs c’est-à-dire, mon père, Robert Chassé et, mon ami depuis toujours, Bruce Elwell. Pour ce faire, je vais simplement vous lire un texte écrit par ce dernier pour cette occasion ; malheureusement, la santé de mon père ne lui permet pas de participer à cette soirée mais je sais qu'il est content que je sois là parmi vous. »
Béatrice Chassé

« Lorsque Fabrice de San Mateo m’a contacté pour traduire en français Situationist International #1 (and only), je fus partagé. Dès sa publication en 1969, Robert et moi-même avons pensé que cette revue montrait toutes les aspérités de la minuscule section américaine de l’IS. Cependant, le désir de Fabrice et de ses collaborateurs fut de montrer que dans ses derniers moments l’IS était autre chose qu’une marque française prête à l’exportation. Avec tous ses défauts, la présentation de ce texte au monde francophone s’inscrit donc dans une vérité historique. Au printemps 2011, Fabrice a rencontré Robert et son épouse Evelyne, et nous nous sommes mis d’accord.
Tous les deux originaires de la Nouvelle Angleterre, Robert et moi avons grandi dans la classe ouvrière, fait peu commun au sein de l’IS. Nous faisions donc partie de cette chose que les membres plus âgés de l’IS savaient seule capable de changer la vie et de transformer le monde. Nous étions loin du soi-disant mouvement étudiant. Ceci nous a peut-être aidé à éviter le triomphalisme petit-bourgeois qui gâchait certaines déclarations, tant à l’intérieur de notre section qu’ailleurs. Nous espérons que cela se voit, même en traduction. Il incombe aux lecteurs d’en décider.
Il serait agréable d’imaginer que des événements récents nous indiquent encore une ouverture sur l’impossible révolution. Cependant, les cafards de la gauche continuent de happer toute menace d’opposition de classe, tandis que la droite, servante abjecte d’une bourgeoisie rétrograde, prépare sa liquidation. Qu’un seul lecteur soit conduit à une perspective révolutionnaire grâce à cette publication serait une preuve suffisante de l’importance de la tâche.
Notre travail essentiel est intrinsèquement et invariablement au-delà de la valeur. »
Bruce Elwell